2013/2015 : ATOMS

Leonardo ATOMS – Actions TO Make Systems

Ce projet cofinancé par la Commission européenne (DG Éducation et Culture) et l'Agence francophone pour l'éducation et la formation tout au long de la vie (AEF Belgique) a commencé en octobre 2013 et s'achèvera au mois d'octobre 2015. Un site internet dédié à ce projet sera prochainement mis en ligne.

Ce projet s'attèlera à proposer un transfert d'innovation d'outils et bonnes pratiques de lutte contre le décrochage scolaire et de formation afin de tenter de réduire le taux de jeunes "décrocheurs" dans les pays partenaires. La stratégie Europe 2020 vise une diminution du taux de décrochage scolaire en-dessous de la barre des 10%.
Les pays partenaires, constituant le Consortium, présentent tous un taux de décrochage supérieur à cette moyenne européenne. Lors du 1er partenariat Leonardo (réunissant la Belgique, l'Italie et la France), les partenaires ont pu identifier les dispositifs existants en termes de lutte contre l'abandon scolaire mais reconnaissent nécessaire d'approfondir une méthodologie novatrice, tels les outils et bonnes pratiques des SAS (Services d'Accrochage Scolaire) en tant que possible réponse à la problématique du décrochage.

Les buts et objectifs visés par ce projet sont :

1) Création d'un Référentiel/Recueil de données des causes/facteurs du décrochage, des dispositifs déjà existants dans les pays partenaires et des caractéristiques des groupes à risques. Ce recensement permettra d'identifier les besoins des pays en termes de réponses et solutions au phénomène du décrochage mais aussi d'agir préventivement sur les premiers 'symptômes' des jeunes en situation de rupture.

2) Transfert des outils et bonnes pratiques SAS auprès de publics cible : jeunes et jeunes adultes en difficulté sociales, personnelles, comportementales, familiales et présentant des épisodes profonds de rupture dans leurs parcours scolaire et de formation.

3) Formation des formateurs partenaires : les experts SAS présenteront aux formateurs européens un module d'apprentissage théorique et pratique de leurs outils et pratiques de prise en charge des jeunes afin de permettre, dans les meilleures conditions, une réintégration au sein d'un établissement scolaire ou de formation.

4) Expérimentation des outils SAS auprès des publics cibles des pays partenaires : cette expérimentation permettra de procéder à une analyse comparative des résultats des suites de l'implémentation de nouveaux outils dans leur contexte régional.

Les différents impacts prévus sont :

1) Formulation de recommandations en termes de stratégies d'actions auprès des politiques nationales, du Parlement européen et de la Commission. Seules des politiques et des actions intégrées permettent d'offrir de réelles solutions à la problématique du décrochage. Une approche multidimensionnelle par les différents acteurs est indispensable afin de limiter le plus possible de nouveaux épisodes de rupture chez le jeune.

2) Mettre en évidence la nécessité de développer, dans les stratégies éducationnelles et en partenariat avec l'ensemble des parties prenantes en charge de ce public, des parcours continus d'éducation et de formation afin d'augmenter les compétences et les acquis.

Partenaires : Fédération des Institutions et Services Spécialisés d'Aide aux Adultes et aux Jeunes (FISSAAJ) (Porteur), les SAS (Services d'Accrochage Scolaire) (B), L'Associazione Emiliano romagnola di Centri Autonomi di Formazione professionale (AECA) (I), AFMR ETCHARRY (Association pour la formation en milieu rural (F), Fondation Trinijove (E), Escola Esperanca (E), le CEC (B).

Le site du Projet Atoms


 

Informations supplémentaires